Tahiti

Lundi 3 juin

Les oiseaux, passagers clandestins, ont quitté le navire au niveau des Galapagos ; d'autres se sont invités à la proue du navire.

 

Les poissons volants exocets jaillissent dans l'écume des flancs du bateau ; c'est un feu d'artifice mais impossible de les filmer.

Les jours suivants s'écoulent, magnifiques. Je profite de cette grande et belle piscine et de l'eau chaude du Pacifique du moins dans cette zone privilégiée des Tropiques.

Mardi 4 juin

Nous sommes en avance et faisons du sur place en plein Océan Pacifique Sud entre l'Equateur et Tropique du Capricorne.

 

Comme toujours, les marins en profitent pour nettoyer de fond en comble le navire : réparer, graisser, peindre.

Il y a toujours quelque chose à faire et voilà notre navire rutilant.

Derrière la passerelle à 360°, je scrute l'horizon pour découvrir quelques îles qui s'étirent le long du parcours et qu>e je devine grâce à leurs cocotiers.

Et puis, c'est l'arrivée tant attendue à 6h am à l'aube face au port de Papeete, Tahiti , l'escale rêvée!

 

Avec le jour naissant , apparaît une montagne, un paysage vert magnifique et je suis impatiente de découvrir cette carte postale. Je dois attendre le service de l'immigration.

Mercredi 6 juin

Mauvais temps aujourd'hui, avec une brise rafraîchissante ce qui me permet de lire sur le pont bercée par une légère houle.

 

Changement :la forte houle est de retour, les chaussures antidérapantes sont indispensables pour l’extérieur car la pente est bien raide dans les rollings.

J'ai du mal à écrire; le corps est toujours en mouvement, sur le bureau ,mes poignets trépident au rythme du moteur, des rollings et tangages.

Et hop !maintenant c'est la plongée d'avant en arrière. Excellent pour se muscler!

Samedi 8 juin

6 heures du matin, nous arrivons au port de Papeete. Escale rêvée!

entrée du Hansa Bremen à Papeete

Comme toujours dans les ports, les portes sont bloquées le temps de la manœuvre.

Le commandant est en discussion avec le Capitaine du port pour que je puisse descendre. Et enfin à 10h c'est la police qui gentiment me conduit à l’extérieur où m'attend un taxi.

La ville ne m'intéresse pas et je choisis les alentours conseillés par le taxi, un polynésien heureux de me faire connaître la partie la plus authentique de l'île.

 

Nous voilà partis pour quelques heures de visite de tous les points de vue, monuments et leur histoire avec des promenades sur les plages sans les touristes.

Découverte de la végétation, de l'histoire de l'île et de sa population.

Paysage de Papeete

Puis nous pénétrons dans une forêt au pied d'une montagne, avec des fleurs et des plantes luxuriantes, un sous-bois traversé par un ruisseau pour découvrir le fameux site des 3 cascades.

Ce fût une journée inoubliable.

arbre à pain de Tahiti
fruit de l'arbre à pain
stèle de la mémoire de la Bounty
monument de Tahiti
cascade de Fautaua
cascade de Fautaua
pirogues polynésiennes
baie de Papeete
vue de l'île de Moorea

Je suis touchée en arrivant à la coupée par les marins qui s'empressent en voyant ma mine réjouie et je dois raconter les détails de mon escapade ; il faut préciser que sur le bateau tout se sait ,il y a beaucoup de solidarité ; ils me protègent car les dangers sont réels en mer.

 

Le soir même, départ pour la Nouvelle Calédonie; une semaine de voyage.

paysage de Tahiti
dernier regard sur Tahiti

<

>

Création de @SI 13 informatique - Olivier JEAN - 2017